Le périnée ou plancher pelvien est l’ensemble des parties molles qui ferment le pelvis  dans sa partie basse. On peut examiner le périnée en échographie. L’ échographie permet, ensemble avec l’examen clinique et les autres examens complémentaires, d’établir un diagnostic.

Comment se passe l’échographie du périnée?

L’échographie sera  réalisée en partie par le vagin (sonde échographique protégée introduite dans le vagin) et en partie par le périnée (sonde protégée posée au niveau de la vulve). Les deux procédés sont indolores.

L’échographie sera d’abord statique (sans mouvement de la patiente) puis dynamique (on observe le périnée pendant une contraction ou une poussée).

L’échographiste enregistre des images, des films et des volumes 3D/4D qui seront travaillés dans un deuxième temps.

Dans quel cas fait-on une échographie du périnée?

Quelques exemples:

  • En cas de descente d’organes
  • En cas de problèmes urinaires (infections urinaires à répétition, fuites urinaires, difficultés de vider la vessie ..)
  • En cas de problèmes de constipation, d’incontinence aux gaz ou aux selles
  • Pour visualiser des prothèses mises en place pour traiter une incontinence ou un prolapsus, si on suspecte une complication liée à ce matériel
  • Pour visualiser d’éventuelles lésions suite à un accouchement traumatique

Que peut on examiner?

  • La position et les mouvements
    • de la vessie et l’urètre
    • de l’utérus
    • rectum et le sphincter anal
  • L’intégrité et les mouvements des muscles qui soutiennent les organes pelviens (les releveurs)
  • Des implants et prothèses

Quelles sont les troubles les plus fréquents ?

  • Une descente de la vessie à travers la paroi du vagin (cystocèle)
  • Une descente de l’utérus (hystéroptose)
  • Une descente du rectum à travers la paroi du vagin (rectocèle)
  • Des lésions au niveau des muscles qui soutiennent les organes pelviens (avulsion)
  • Des lésions du sphincter anal

Vous êtes un professionnel de santé et souhaitez devenir adhérent de l’IPPI ?

EN SAVOIR PLUS